top of page

A propos

J'ai passé mes 21 premières années à Clermont Ferrand (France) où j'ai étudié les bases de la Physique et de la Chimie à l'Université Blaise Pascal. J'ai ensuite déménagé à Bordeaux pour me spécialiser en Astrophysique et Physique Corpusculaire à l'Université Bordeaux 1. J'ai effectué mon premier stage, encadré par Caroline Soubiran (LAB) étudiant la formation de la Voie Lactée à travers les propriétés de ses étoiles. Cette première expérience professionnelle en astronomie professionnelle a confirmé mon intérêt pour les sujets d'observation.

Fin 2009, j'ai commencé mon doctorat à l'IRAP (Toulouse) supervisé par Roser Pello (soutenue en octobre 2012). L'objectif principal de ce travail était de rechercher et d'étudier les premières galaxies (z>6) combinant des champs d'amas (Abell 2667) et des champs vides (WIRCam Ultra Deep Survey). Durant ces 3 années, j'ai fait partie de l'équipe d'observateurs au Télescope Bernard Lyot (2m -Observatoire du Pic du Midi) et j'ai enseigné la Thermodynamique et la Mécanique des Fluides à des étudiants de 1ère et 2ème années à l'Université Paul Sabatier.

J'ai déménagé à Tenerife (Espagne) en 2013 pour un premier contrat Post-doctoral, encadré par Ismael Perez-Fournon (IAC), avec comme projet principal l'étude de l'environnement des sources à grand redshift détectées par Herschel. J'ai partagé mon temps entre mes projets scientifiques et mes activités dans le Contrôle du centre d'instruments de SPIRE (RAL -Oxford), où je faisais partie de l'équipe photométrique de l'instrument SPIRE à bord d'Herschel. En 2014, j'ai intégré l'Institut d'Astrophysique de l'Université pontificale catholique (Santiago, Chili) en tant que Post-Doc sous la supervision de Franz E. Bauer. Mes principaux projets étaient l'étude détaillée des premiers objets lumineux de l'Univers à l'aide de données NIR et sub-mm, ainsi que l'étude des propriétés physiques des objets redshift intermédiaires.

Entre mars 2016 et septembre 2019, j'ai été chercheur post-doctorant dans l'équipe de Richard Ellis à l'University College London (UCL) de Londres où j'ai utilisé l'interféromètre ALMA pour caractériser les galaxies les plus lointaines. Puis, entre octobre 2019 et novembre 2023, j'ai été Kavli Senior Fellow au Kavli Institute for Cosmology de l'Université de Cambridge. Mes principales activités de recherche se sont concentrées sur l'analyse du premier jeu de données JWST pour explorer les propriétés des galaxies primitives, plus particulièrement leur regroupement et les propriétés des premiers proto-amas de l'Univers. J'ai été chargé du cours de "Formation des Structures dans l'Univers" destiné aux étudiants de partie III (Master 2)

Depuis décembre 2023, je suis astronome-adjoint (permanent) au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille d'Aix-Marseille Université. Mes principales activités de recherche sont axées sur l'analyse des données provenant de plusieurs GTO (EUCLID, MOONS, PFS) ainsi que des données publiques et PI (JWST, VLT, IRAM, ALMA). Je suis également le responsable scientifique du canal proche infrarouge de MOSAIC, le MOS qui sera installé sur l'ELT au début des années 2030. Je suis également chargé de cours pour plusieurs cours à différents niveaux (de la Licence au Master).

vieux-port-de-nuit.1612931.jpg

CURSUS UNIVERSITAIRE

THÉMATIQUE DE RECHERCHE

Sources de la réionisation

Quelles sont les sources probables qui ont réionisé l'Univers ?

2004 - 2007

Licence en Physique et Chimie
Université de Clermont-Ferrand

Propriétés physiques des premières galaxies

Quelle est la taille, le taux de formation d'étoiles, les masses d'étoiles et de poussières des galaxies les plus lointaines ?

Les objets les plus massifs de l'Univers jeune

Comment se forment les objets les plus massifs de l’Univers et quelle est leur contribution à la réionisation ?

2007 - 2009

Master d'Astronomie et de Physique Corpusculaire

Université de Bordeaux

2009 - 2012

Doctorat en astronomie et sciences spatiales

Université Paul Sabatier

Analyse photométrique et spectroscopique

bottom of page